Les billets d'humeur

Retour à l'accueil

Bonne année 2018

Posté le :02/01/2018

Tous mes vœux pour cette nouvelle année, le mien c’est que de plus en plus de monde prenne conscience de l’urgence de s’occuper de l’avenir de notre planète, de ne pas se cacher derrière Trump pour ne rien faire, de commencer à changer son propre comportement sans attendre des injonctions venues d’en haut. Quand je dis l’avenir de la planète, ce n’est pas vraiment elle qui m’inquiète, de toute façon elle s’en remettra, non c’est la présence de l’humanité sur cette terre qui me fait faire du souci, pas tant pour moi personnellement, je passerai sûrement avant que les premiers gros soucis n’arrivent. Non c’est l’avenir des bébés qui viennent au monde aujourd’hui, celui de leurs enfants, de leurs petits-enfants. Ce monde où les tempêtes et les crises risquent d’être de plus en plus violentes, enfin, bonne année quand même, comme disait le gars qui tombait du 30e étage en passant à hauteur du 10e : « Jusqu’ici tout va bien ! ».


Fêtes de fin d’année en vue

Posté le :29/12/2017

Le temps hivernal, la pluie , le vent quand ce n’est pas la tempête, incitent à rester bien au chaud, près de la cheminée ou dans mon cas près de l’unité centrale et de l’écran et de mettre à jour son site internet. Je continue à améliorer la présentation de mes collections de cartes et de marques postales de la ville de Saint Quentin, je corrige les erreurs et elles sont nombreuses, je me bats pour une référence adaptée pour mes marques postales, je change régulièrement, ce qui fait que c’est un peu le bazar. Je passe un peu de temps sur un forum de collectionneurs (voir dans la liste des liens ci-dessous), c’est intéressant de pouvoir échanger ses idées et ses trouvailles. Ce sont les fêtes, les retrouvailles en famille autour de bons petits plats, les cadeaux, ceux que nous faisons, ceux que nous recevons, ceux que nous nous faisons, c’est plus sûr, le plaisir de voir les enfants exploser les emballages de leurs cadeaux jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien des beaux paquets que les mamans, les mamies ont pris soin de faire. Noël pour moi, c’est aussi la fête de la lumière, des jours qui vont commencer à rallonger, promesse d’une nouvelle saison au jardin, super !


Des nouvelles de la mécanique du site.

Posté le :11/11/2017

J’ai rapatrié la base de données des marques postales de Saint-Quentin sur ce site ; en effet, le site dédié à la marcophilie de l’Aisne bénéficiant d’un hébergement gratuit n’autorise plus le transfert de nouveaux fichiers sous prétexte que les serveurs gratuits sont pleins. Pour cette raison, je suis moi-même passé à une formule payante ; il semblerait que la notion de gratuité sur internet ait du plomb dans l’aile, ça se comprend d’une certaine manière. Je gère mes collections de cartes postales et de marques postales grâce à ces bases de données, avant Windows 10 j’utilisais Access des premières versions jusqu’à la version « 2000 » mais il m’a été impossible de réinstaller Office 2000 sur Windows 10. Dans les premiers temps de l’informatique, on parlait de compatibilité ascendante (ou descendante), les nouveaux systèmes d’exploitation devaient prendre en charge les logiciels fonctionnant avec les anciens, encore une notion en péril ; ça ne fait rien, il faut simplement racheter les applications De toute façon, je ne regrette pas plus que cela Access, je galère beaucoup moins en programmation avec php et mysql que avec Access. Si vous ne comprenez rien à ce que je raconte, c’est pas grave, ce qui compte c’est ce que vous voyez sur votre écran. C’est comme une installation électrique, vous appuyez sur un interrupteur et une lumière s’allume, ce n’est pas forcément intéressant de savoir où sont cachés les fils.


Un petit aperçu du génie de Balzac

Posté le :12/10/2017

« Aux lumières, Béatrix parut encore plus belle qu’auparavant. Les blanches clartés des bougies produisaient des luisants satinés sur son front, allumaient des paillettes dans ses yeux de gazelle et passaient à travers ses boucles soyeuses en les brillantant et y faisant resplendir quelques fils d’or. Elle rejeta son écharpe de gaze en arrière par un geste gracieux, et se découvrit le col. Calyste aperçut alors une nuque délicate et blanche comme du lait, creusée par un sillon vigoureux qui se séparaient en deux ondes perdues vers chaque épaule avec un moelleuse et décevante symétrie… Là se reconnaissaient l’orgueil de la race, une ténacité particulière à la noblesse, et je ne sais quoi de dur dans cette double attache, qui peut-être est le dernier vestige de la force des anciens conquérants. » Extrait de Béatrix de la Comédie Humaine d’Honoré de Balzac. J’ai entrepris de lire la comédie humaine du premier au dernier volume, tout lire c’est déjà quelque chose, lui, il l’a écrit et de quelle façon...


Un texte de Montaigne comme référence

Posté le :13/09/2017

Le peuple se trompe, on va bien plus facilement par les bouts où l'extrémité sert de borne d'arrêt et de guide, que par la voie du milieu, large et ouverte, et selon l'art que selon nature, mais bien moins noblement aussi, et moins recommandablement. La grandeur de l'âme n'est pas tant tirer amont et tirer avant comme savoir se ranger et circonscrire. Elle tient pour grand tout ce qui est assez et montre sa hauteur à aimer mieux les choses moyennes que les éminentes. Il n'est rien si beau et légitime que de faire bien l'homme et dûment, ni science si ardue que de bien naturellement savoir vivre cette vie; et de nos maladies la plus sauvage c'est mépriser notre être... C'est une absolue perfection et comme divine, de savoir jouir loyalement de son être. Nous cherchons d'autres conditions, pour n'entendre l'usage des nôtres, et sortons hors de nous, pour ne savoir quel il y fait. Si avons-nous beau monter sur des échasses, car sur des échasses encore faut-il marcher de nos jambes... Les plus belles vies sont, à mon gré, celles qui se rangent au modèle commun et humain, avec ordre, mais sans miracle et sans extravagance.


Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11