Les billets d'humeur

Retour à l'accueil

Le joli mois de mai

Posté le :22/05/2018

C’est l’effervescence au jardin pendant le mois de mai ; il y a toutes les plantations des légumes fruits : tomates, courgettes, concombres, melons ; les semis de carottes, navets, betteraves rouges, radis, poirées, salades, épinards ; le buttage des pommes de terre et des petits pois ; la taille des arbustes à floraison printanière et bien sûr le désherbage des planches occupées par les oignons, les échalotes, l’ail ; la tonte de la pelouse. Il faut mettre en place les dahlias. La nature est parfois exubérante pour peu qu’il y ait suffisamment de chaleur et des précipitations, si ces dernières font défaut, il faut se mettre à l’arrosage pour les semis et les jeunes plantations. Les fraisiers demandent toute notre attention, les première récoltes vont intervenir. En attendant, on peut toujours faire des confitures de rhubarbe, voire une tarte ou une compote, les premières pousses du printemps sont les meilleures. Bientôt, les premiers semis de haricots verts vont pouvoir se faire, enfin voilà le jardinier ne manque pas d’ouvrage, loin de lui l’angoisse du « je ne sais pas quoi faire », les mois prochains l’activité va se calmer et les récoltes vont faire oublier tous les efforts du joli mois de mai.


Le plastique, c'est fantastique !

Posté le :29/04/2018

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais quand on achète un objet en plastique spécifiquement pour le jardin, bacs, bordures, étiquettes... en général le plastique se désagrège dès la deuxième saison d'utilisation. D'un autre côté, j'ai récupéré des contenants en plastique qui servaient à apporter les repas à une tante âgée. A usage unique, ces récipients avaient une durée de vie de un à quelques jours ; convertis en bac à semis, ils se révèlent increvables même après plusieurs années d'utilisation, cherchez l'erreur. Pour les étiquettes, même combat, je recycle des couvercles de chutes de moulures plastique utilisées en électricité. J'utilise des cartons d'emballage en sous-couche avant de mettre des déchets verts à composter sur une parcelle pour éviter que des mauvaises herbes n'arrivent à passer à travers. Je les nettoie des rubans adhésifs du mieux que je peux mais il en reste toujours. Le carton est mort depuis longtemps, les déchets compostés mais le reste du ruban adhésif est toujours là, bon d'accord, il colle moins bien.


Les premières éclaircies

Posté le :20/03/2018

Il y a toujours des averses et des giboulées, mais de nombreuses éclaircies permettent d’avancer au jardin et surtout les jours rallongent. J’ai commencé la plantation des pommes de terre primeur, ainsi que du plant qui me vient de ma récolte de l’année dernière. La terre est encore un peu lourde mais elle se laisse bien travailler à la grelinette, ce n’est pas sûr que cela irait aussi bien au motoculteur. La plupart de mes parcelles ont été couvertes pendant tout l’hiver, de feuilles mortes ou d’engrais vert, je me suis bien protégé ainsi de l’enherbement et c’est d’autant plus facile à reprendre en culture. J’ai préparé des petits pois mis à germer en godets, je vais pouvoir les mettre en place maintenant que le temps me le permet, j’ai gagné ainsi une quinzaine de jours. J’ai taillé les rosiers, ils avaient bien démarré mais les froids, -11°C ici, du mois dernier ont sévèrement grillé les premiers départs, il ne valait pas trop se presser cette année pour les tailler. Je pense aussi que cela illustre bien qu’il vaut mieux tailler en mars plutôt qu’à l’automne. Sur le site de l’AMPA, j’ai mis les données concernant La Fère, sur mon site je rajoute les cartes postales au fur et à mesure de mes acquisitions et je peaufine aussi la gestion des bases de données.


Neige et mauvais temps

Posté le :13/02/2018

Les quelques rares éclaircies m'ont permis de planter les ails, les échalotes, de semer des poireaux, du persil mais le reste du travail au jardin se fait en préparant les semis de tomates, de chicorées et autres. J'en profite aussi pour me fabriquer de nouveaux châssis et je m'impatiente en voyant le mauvais temps s'installer et perdurer. Il a beaucoup neigé la semaine dernière et il a encore neigé aujourd'hui, ça a fondu entre deux et ça devrait fondre demain, les arbustes n'ont pas aimé le poids de la neige, ainsi que le filet que j'ai installé au dessus du poulailler, il y avait longtemps que nous n'avions pas eu autant de neige, cela nous a donné des paysages magnifiques mais j'ai envie de journées ensoleillées même froides mais l'eau ça suffit, il faudrait en garder un peu pour cet été. Je continue la saisie des marques postales sur le site de l'AMPA, bientôt La Fère sera en ligne. Je peaufine toujours ici sur ce site la présentation de mes cartes postales, j’en ajoute au fur et à mesure de mes acquisitions, pareil pour les marques postales de Saint-Quentin.


Nouvelle saison au jardin

Posté le :28/01/2018

Voilà, c’est reparti, d’abord acheter les plants de pommes de terre, d’ails, d’oignons, d’échalotes et faire le point de ce qui reste de graines de poireaux, de carottes, de salades, de navets pour les semis de printemps, ça c’est le plus facile . Ensuite il faut préparer la terre, c’est déjà un peu plus compliqué, surtout quand il pleut comme en ce moment, il faut profiter de la moindre accalmie mais bon sang la terre est amoureuse et collante avec ça, pas facile à travailler, on se met dans des états pas possible et il y a intérêt de planter sur buttes tant qu’on peut. La terre est saturée d’eau, il n’y pas encore d’inondations dans notre coin, mais si le printemps qui se profile reste à la pluie comme en ce moment, on risque fort de patauger dans l’eau d’ici au mois de juin. Sinon la pluie aidant, j’ai repris la saisie des marques postales de l’Aisne sur le site de l’AMPA. Merci à l’hébergeur Hostinger qui a arrêté de faire des misères aux utilisateurs gratuits, pourvu que ça dure.


Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11